Le D.U.T. Génie Thermique & Energie.

Miniature DUT GTEFiche de presentation

Le DUT Génie Thermique et Énergie forme en 4 semestres des assistants ingénieurs et destechniciens supérieurs dans les métiers liés à la production, la distribution, l’utilisation et la gestion de l’énergie dans l’industrie ou les transports, et à la thermique du bâtiment (chaud et froid). Les enseignements de technologie générale apportent des savoir-faire en bureau d’études, processus de fabrication et des bases de données dans la connaissance des machines et des appareillages utilisés. Un accent particulier est mis sur la formation personnelle et humaine en développant tous les aspects de l’expression et de la communication, la maîtrise de l’anglais, ainsi que l’autonomie et l’acquisition des méthodologies de travail pour l’apprentissage et en accompagnant l’étudiant dans la définition de son projet personnel et professionnel.

Insertion professionnelle

L’activité des titulaire d’un DUT GTE s’exerce dans les laboratoires de recherche et stations d’essai, dans l’industrie, dans les bureaux d’études, dans les administrations et les services publics. Les secteurs sont très variés : aéronautique, production d’énergie, propulsion, exploitation d’énergie thermique (froid, climatisation, chauffage), contrôle et régulation de l’énergie thermique. Parmi les principaux métiers des diplômés de DUT GTE figurent en particulier :

  • Technicien supérieur en bureaux d’études ou en laboratoire
  • Assistant d”ingénieur
  • Chargé d’affaires
  • Responsable d’exploitation
  • Cadre technico-commercial

Poursuites d’études

Les meilleurs étudiants sont admis sur titre en écoles d’ingénieurs (INSA, ENSAM, ENSE3, Réseau Polytech, Mines, IFFI …). Les étudiants peuvent aussi poursuivre en Licence Professionnelle (deux Licences Professionnelles sont proposées au département : LP Gestion et maintenance des installations énergétiques et LP Maîtrise de l’énergie et énergies renouvelables). Il est également possible d’intégrer une L3 du cycle universitaire LMD, de faire une Prépa ATS (= adaptation technicien supérieur) Bio post-DUT : préparation aux concours Vétérinaires et agronomiques ou de devenir ingénieur par la voie de l’apprentissage dans l’enseignement agronomique public.

Profil des candidats

L’admission des étudiants est prononcée après examen des dossiers de candidature pour des titulaires du baccalauréat S (toutes spécialités), du Baccalauréat STI2D (principalement de la spécialité Energies et Environnement) ou dans le cadre d’une réorientation (L1, CPGE, prépas intégrées…).

Organisation des études

L’enseignement est d’une durée de 1800h réparties sur 4 semestres. Le niveau des connaissances est évalué sous forme de contrôle continu. L’enseignement est dispensé sous forme de 20 % de cours magistraux, 40 % de travaux dirigés et 40 % de travaux pratiques. Le rythme est d’environ 30 heures hebdomadaires qui doivent être complétées par du travail personnel.

Contenu des enseignements

Le programme national de la formation, à la fois théorique et pratique, s’articule en trois groupes de disciplines :

Les connaissances générales

• Mathématiques • Thermodynamique • Mécanique des fluides et des solides • Acoustique • Communication • Anglais

Les connaissances techniques :

• Electricité • Informatique appliquée • Transferts thermiques, échangeurs • Propriétés des matériaux • Régulation • Combustion • Maîtrise de l’énergie, énergies renouvelables

Les connaissances professionnelles :

• Mesure, métrologie • Bureau d’études, DAO, logiciels professionnels • Automatisme et circuits électriques • Technologie des systèmes thermiques • Techniques de fabrication • Electrothermie • Traitement de l’air et thermique des locaux • Machines thermiques, motorisation • Machines frigorifiques • Projet personnel et professionnel • Projet tutoré •  Stage de 10 semaines en fin de deuxième année, en France ou à l’étranger (Amérique du sud, Canada, etc.)

Applications professionnelles :

• Projet personnel et professionnel • Projet tutoré • Stage : stage de 10 semaines en entreprise en fin de deuxième année, en France ou à l’étranger